AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
x- Fondatrice Kawai ! <3 -x


avatar

Yuuki Seijaku
Féminin
Nombre de messages : 366
Localisation : ZzzZzz Entrain de dormir X3
Points : 3916
Date d'inscription : 26/10/2007

Niveau
Niveau en R: Maître
Niveau en G: Designeuse
Niveau en F: Créatrice

MessageSujet: Histoire Night   Mar 22 Mar - 17:13

I wonder how, I wonder why

C'est comme un citronnier qui se balance. C'est petit un citronnier, mais c'est coriace. Peut-être bien pour ça que la nuit est venu quand le jaune du citron à explosé.

Il était une fois une petite fille qui était déjà grande, qui vivait au Japon. Elle adorait la culture étrangère, elle adorait les détails inutiles aussi. Et puis, son plus grand rêve, c'était de se marier avec un monsieur des Misérables, comme par exemple Monseigneur Bienvenu même s'il n'est plus en vie. Elle voulait se marier avec un livre et vivait dans une utopie qui déroutait ses parents. Kohaku Tachibana était décidément hors du commun. Mais, comme elle était un peu folle aussi, les relations avec ses camarades de lycée n'étaient pas très hautes. Alors, sa maman s'inquiétant fortement de la santé mentale de sa fille qui ne jurait que par un mariage avec Jean Valjean, qu'elle surnommait affectueusement Madeleine. Elle l'envoya aux Etats-Unis, chez sa tante assez stricte, très cartésienne et qui ne croyait pas en Dieu, juste en ce qu'elle voyait, dont la particularité était de déchirer tous les livres de fictions en hurlant que c'était le Diable.

Allez savoir pourquoi elle usait de ce genre d'insulte, elle ne croyait même pas en Dieu. Mais ce détail plu à Kohaku, qui aimait bien cette anecdote qui ne servait à rien. Alors, elle arriva dans la superpuissance, chez sa tante, Haruhi Sakeru. Elle aimait bien sa maison, qui était toute blanche, comme si un mariage était éternellement organisé, ou comme si la neige tombait en permanence sur les meubles. Mais bien vite elle détesta sa tante, qui déchira en face d'elle son livre des Misérables en prétextant que même s'il y avait de la réalité là dedans, les personnages n'étaient que de la fiction. Cette tata folle lui fit lire des bouquins ennuyeux sur des gens trop réels. Lui montrait uniquement la vérité, ce qui avait existé, et Kohaku à ses dix huit ans prit la fuite pour finir dans la rue. Forcément, elle n'avait nul part ou aller, et n'avait même plus un sou en poche. Elle fut contraint de faire les maisons closes et ce genre de chose que même le temps contemporain ne pourrait jamais retirer. Se comportant comme Fantine, elle se déséchait peu à peu, perdant de plus en plus le goût de vivre lorsqu'elle rencontra enfin l'homme de sa vie.

Il se nommait Vihm Euphrasia. Etant estonien et américain, mais né en estonie, il avait mit du temps à apprendre cette langue qu'est l'anglais, mais une fois qu'il y était parvenu, il avait décidé de se promener partout et avait découvert la maison close ou vivait ce petit ange perdu dans ses rêves déchirés. Mais ce que l'histoire ne dit pas, c'est que ce drôle de bonhomme avait une particularité en plus d'aimer les citrons. Il était machiavélique et méchant. Il trompa ainsi Kohaku, lui promettant la belle vie, et une fois qu'il l'engrossa, Vihm disparu comme il était venu, laissant derrière lui, un mariage raté et ce gosse qui allait naître. Mais la jeune femme ne se laissait pas abattre. Parce qu'elle s'était marié avec un homme qui portait un nom génial. Certes ce n'était pas Valjean ou Bienvenu, mais tout de même, c'était le vrai nom de Cosette : Euphrasie. Alors, perdu dans ses rêves, elle ne se rendit même pas compte que malgré la disparition subite de son mari, elle allait mieux, et que les neufs mois passèrent à une vitesse fulgurante.

Yesterday you told me 'bout the blue blue sky

Un citron, c'est jaune acidulé tu vois. Alors pourquoi est-ce aussi acide et mauvais ? C'est tellement mieux de manger des pommes

Ce fut dans un hopital d'une petite ville non loin de Lima que Kohaku donna naissance à son enfant. Mais elle avait oublié un petit détail. Elle ne savait pas comment le nommer. Et rien ni personne ne pouvait l'aider. Elle regarda par la fenêtre espérant que Dieu envoie un signe de reconnaissance pour lui donner un nom. Mais rien ne venait, et tout ce qu'elle voyait c'était la nuit. En fait c'est ce qui lui donna de l'inspiration. Elle décida de lui donner trois noms à son bout de chou. Premièrement, Night, vu qu'il était né la nuit. Secondement, Lemon, parce que Vihm aimait les citrons, c'était réellement ses fruits préférés et elle se souvenait comment il les mangeait avec un regard plein d'étoiles dans les yeux. Puis enfin, Myriel, parce que Myriel Bienvenu était un de ses personnages préférés dans Les Misérables et qu'elle ne se remettait toujours pas de sa mort, qui pourtant était tout à fait logique. Le nom avait été choisi. Elle tenait son enfant dans ses bras en souriant, et le laissa grandir.

Dès sa plus jeune enfance, Night fut embarqué dans le délire de sa mère sur son livre préféré. Limite si tous les jours il ne devait pas faire une prière au Dieu Victor Hugo. Mais ça commença à l'énerver un peu, et il préféra gambader dans le parc pour enfants. Seulement, personne ne voulait de lui parce qu'à cinq ans il savait déjà lire, et en plus, il mélangeait le japonais et l'anglais voire même parfois le français que sa mère lui apprenait chaque jour. Alors, le petit Night perdu seul dans ce monde de gamins qui ne voulaient pas de lui, se retourna vers cet arbre qui semblait si joli et qui donnait des fruits tout jaune. Un citronnier. Ce fut son premier et quasiment seul ami. Forcément, les gens le prirent encore plus pour un fou et même les parents disaient à leur enfant de ne pas fréquenter Night Lemon Myriel Euphrasia. Franchement, quelle idée de lui donner de tels noms en même temps.

And all that I can see it's just a yellow lemon tree

L'avantage du citron, c'est qu'il peut s'accompagner avec le poisson et avec pleins d'autres choses. En plus, le sirop de citron vert, c'est excellent

Night racontait toujours sa vie au citronnier qui ne parlait pas. C'était bien. Il pouvait parler n'importe quelle langue, il pouvait se plaindre de la folie de sa mère en anglais, il pouvait dire qu'il ne comprenait pas les gens en français, il pouvait se présenter en japonais. Et tout ça à un ami qui ne répondait rien, mais qui au moins ne répèterais même pas ses secrets. Il aimait ce citronnier. Qui était comme lui, un être abandonné. Bon, peut-être qu'il ne pouvait pas parler cet arbre, mais tout de même, il était là et il était bien vivant.

- Tu sais Lemon, je t'aime.

Vraiment. C'était bizarre. Que Night aime autant un pauvre arbre, c'était absurde, mais dans le fond, sa mère n'était pas adoratrice des personnages du livre de Hugo ? Tel mère tel fils après tout. Seulement, alors qu'il eut sept ans, cet arbre qu'il chérissait depuis deux ans fut coupé. Et disparu totalement de sa vie. C'était comme un message pour dire au petit : "Deviens social". Il essaya. De se faire des amis. Mais ce fut impossible, parce que ses amis racontaient tout ses secrets, parce que ses amis se moquait de lui, parce qu'ils n'aimaient pas vraiment l'enfant qui était tout de même si étrange. Alors à l'école, il se tourna vers un nouvel arbre. Il n'y avait qu'eux qui voulaient être ses amis.

Mais les instituteurs ne le virent pas d'un bon oeil et forcèrent Night à s'ouvrir. A mentir. A se faire des faux amis. A ne pas être qu'il était. Donc, il devait juste parler anglais, il devait juste dire qu'il aime les jeux qu'aiment les gosses à ce moment. Le petit n'apprécia pas cela du tout, et au moment où il allait le dire à sa mère, celle ci mourra dans un accident de voiture, au moment même où à la radio passait la chanson Lemon Tree. Mais contrairement à la petite amie du chanteur, elle ne fonça pas dans un citronnier, elle fonça juste dans le vide, incapable de se contrôler. Night fut donc donné à son unique tuteur, la tante Haruhi étant décédée il y a peu, son père Vihm Euphrasia.

I'm turning my head, up and down. I'm turning turning turning turning around

Seulement, si vous vous prenez un peu du jus de citron dans l'oeil, ça peut vraiment faire mal.

Son père habitait à Lima. Night dû emménager chez lui, mais il savait pertinemment que son seul point commun avec ce père qu'il n'avait jamais connu, ce n'était pas les cheveux roux - bien que c'en soit un quand même - mais bel et bien leur amour pour le citron. Parce que sa mère lui avait raconté trois cents soixante fois la même histoire. Night avait dix ans quand il habita donc avec son père qui semblait avoir la même passion pour les citrons que son fils. En fait, au début le petit cru qu'il ne s'entendrait jamais avec son père, mais peu à peu il découvrit qu'il l'aimait bien quand même.

Même si celui ci le forçait à prendre des cours de musiques, Night lui prouva qu'il ne se laissait pas facilement faire et parvint à changer d'instruments tous les ans. Finalement Vihm prit ça comme une habitude et trouva cela amusant. La relation père fils s'améliora de mieux en mieux, même si Night adorait toujours autant les arbres fruitiers et n'avait que de très rares amis qui finissaient par l'abandonner en le traitant de fou.

Finalement, cette année il a fini à McKinley, les deux chorales ne semble pas le déranger, et il espère doucement qu'un jour ils chanteront Lemon Tree qu'il s'amuse à chanter partout où il va, vu que c'est la seule chanson qu'il peut chanter correctement sans casser les oreilles à tout le monde, avec une ou deux autres. A croire que lorsque Night aime quelque chose de précis, il est doué, sinon non. Mais après tout, c'est naturel.

And all that I can see, It's just a Yellow Lemon Tree

Les citronniers sont les arbres les meilleurs du monde en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-r-g-f.simpleboard.net
x- Fondatrice Kawai ! <3 -x


avatar

Yuuki Seijaku
Féminin
Nombre de messages : 366
Localisation : ZzzZzz Entrain de dormir X3
Points : 3916
Date d'inscription : 26/10/2007

Niveau
Niveau en R: Maître
Niveau en G: Designeuse
Niveau en F: Créatrice

MessageSujet: Re: Histoire Night   Dim 8 Jan - 23:10

Siin se promenait. Par chance, il avait eut le droit à une pause. Bon, même si le barman ne lui aurait pas accordé le droit à du repos, il serait parti de lui-même, mais en ce moment même, il n’avait pas à culpabiliser d’être parti pour cause d’ennui, vu qu'il était sorti, en toute légalité. Enfin, culpabilisait-il en vérité ? Non jamais. C’était un insolent, il s’en allait sans rien dire si ce n’est qu’Igavus l’embêtait. Seul une personne le comprenait, et le laissait partir sans rien dire, ce barman qui avait toujours un soupir, amusé tout de même, de voir partir l'un de ses meilleurs serveurs. Siin était une girouette après tout, une bombe qui pouvait exploser à n’importe quel instant, ce pourquoi, on lui laissait le droit de faire ce qu’il voulait. Après tout pourquoi pas ?

Ses pas résonnaient si peu dans la rue. Il fallait dire qu’il portait des baskets – ayant la paresse de trouver autre chose -, un pantalon gris et un tee-shirt d’une drôle de marque. Aujourd’hui il était en homme, et il portait ses lunettes en mangeant une cigarette en chocolat. C’était tellement bon en même temps. Ce gout chocolaté s’alliant si bien avec le papier qu’il fallait éviter de manger. Ces bonbons étaient des pièges. Et Siin en finissant l’un d’entre eux, se rappela la fois où il avait été cherché des cigarettes en chocolat pour un vrai fumeur qui en voulait des vrais, et que le type s’était brûlé les lèvres. Ça avait été drôle. Heureusement, il n’avait rien eut de grave et le polymorphe n’avait pas été accusé de tentative de meurtre, en plus, Siin avait affirmé qu’il ne savait pas que ce n’était pas des vrais cigarettes, histoire de pas avoir d'ennuis, ennuyants.

L’un derrière l’autre, son pied gauche et son pied droit allaient n’importe où. C’était une balade contre l’ennui un peu. Mais plus elle continuait plus Siin s’ennuyait. Plus Igavus, dieu de l’ennui, remportait le combat. Plus cela énervait le jeune homme. Plus il voulait de l’action. Peut-être devait-il rentrer ? Peut-être pouvait-il chercher quelque chose à faire aussi. Et son paquet qui était bientôt terminé, il allait devoir en racheter. Au moins ça lui donnerait de l’activité. Le temps qu’il fasse la queue dans le magasin de bonbon habituel, il pourrait écouter les blablas et ragots que les clients se racontent, ça l’occuperait.

- Je m’ennuie.

C’était l’une de ses phrases favorites, bien qu’elle ne lui plaise pas tant que ça. Après tout, qui peut-être heureux de s’ennuyer ? Personne. Même pas Siin qui n’est pas encore assez fou pour sourire d’ennui.
Soudain, il entendit un bruit. Cela ressemblait à une espèce de beuglement mélangé de terreur, de tristesse et de colère. D’impuissance. Oh oui, c’était de la pure impuissance, qui pouvait donc parler sur ce ton ? Les pas de Siin se dirigèrent d’eux même vers le son de cette voix masculine, couverte par une autre voix plus grave à l’air menaçant. Et c’est dans une ruelle très étroite, où seulement deux ou à la rigueur trois personnes pouvaient se tenir, que se trouvait un type, d’une trentaine d’années, en costard cravate, qui se faisait menacer par une pure racaille yankee avec un couteau. Celui-ci voulait sûrement de l’argent, ou quelque chose d’autre mais qui restait intéressante à revendre sûrement.

Siin les fixa. Les deux n’avaient pas remarqué la présence du jeune homme qui les regardait de ses yeux noirs charbons. Il ne bougeait pas.
D’habitude, quelqu’un qui voyait ce genre de chose, avait plusieurs solutions. Fuir pour ne pas devenir un acteur de ce malencontreux spectacle, intervenir pour aider la pauvre victime, ou encore hurler à l’aide afin de venir en aide à ce businessman. Mais Siin avait un problème. Il n’était pas quelqu’un. Il était lui-même. Et peut-être que ça c’était la chose la plus importante à retenir chez lui. Pour mieux le connaître. Pour mieux prévoir ses actes.
Surtout qu’il s’ennuyait. Surtout qu’il voulait de l’amusement. Alors, une fois qu’il eut terminé une petite prière pour Vägivald, dieu de la violence, Siin s’avança à pas lents, en souriant Siiniement. Un éclat de victoire, d’amusement et de moquerie se reflétant dans ses lunettes tellement ses yeux l’exprimait.

L’homme d’affaires l’aperçu, balbutia quelque chose qui ressemblait à un appel au secours. Le yankee se retourna, aperçu Siin et n’eut pas peur, il se moqua de lui et pointa son couteau sur le polymorphe illusionniste qui dans son sourire habituel annonça :

- Ne te préoccupes pas de moi, continue.

C’était à ne rien y comprendre. Comment quelqu’un pouvait-il demander à un coupable de continuer son crime ? Il fallait être un psychopathe, un fou, pour pouvoir dire ça. Sûrement pour ça que la racaille le fixa avec de gros yeux et que la victime eut limite un cri d’horreur en entendant ses paroles.

- Hein ?! fit le jeune garçon au couteau
- Continue. Ça à l’air marrant !

Ainsi, pour Siin, que quelqu’un se fasse menacer par un couteau, c’était amusant. C’était drôle, voire même allons y : C’était à mourir de rire. Désorienté, le blond – décoloré sûrement – qui tenait toujours son arme, jeta un coup d’œil à l’homme d’affaires qui semblait vouloir s’en aller, mais à sa grande surprise, au moment où il voulu le retenir, l’homme à lunettes le rattrapa avant lui.

- Non, toi tu ne t’en vas pas ! Je veux voir ce qu’il va te faire !

Il n’était pas un sadique. Il n’était pas méchant – mais pas gentil non plus -. Il était juste curieux, il voulait juste tuer l’ennui. Siin avait envie de voir ce qui allait se passer. Siin voulait se délecter d’un spectacle des plus amusants. C’est tout. Il devenait acteur, mais restait spectateur. Tout ce qu’il souhaitait, c’est que le coupable agresse sa victime, sous ses yeux, parce que ça avait l’air amusant. Parce que ça allait le faire rire.
Et ça, c’était incompréhensible. Comment pouvait-on trouver ça marrant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-r-g-f.simpleboard.net
x- Fondatrice Kawai ! <3 -x


avatar

Yuuki Seijaku
Féminin
Nombre de messages : 366
Localisation : ZzzZzz Entrain de dormir X3
Points : 3916
Date d'inscription : 26/10/2007

Niveau
Niveau en R: Maître
Niveau en G: Designeuse
Niveau en F: Créatrice

MessageSujet: Re: Histoire Night   Lun 18 Mai - 14:17

Lancer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-r-g-f.simpleboard.net
x- Fondatrice Kawai ! <3 -x


avatar

Yuuki Seijaku
Féminin
Nombre de messages : 366
Localisation : ZzzZzz Entrain de dormir X3
Points : 3916
Date d'inscription : 26/10/2007

Niveau
Niveau en R: Maître
Niveau en G: Designeuse
Niveau en F: Créatrice

MessageSujet: Re: Histoire Night   Lun 18 Mai - 14:17

Le membre 'Yuuki Seijaku' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Muahahaa' :

Résultat :

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-r-g-f.simpleboard.net





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Histoire Night   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire Night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SMOOTH.NIGHT
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris
» Trailer: Fate stay night
» Bloody Night Rabbit rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Début :: Mokona/Yuuki's Partie-
Sauter vers: