AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Yuuta Sagasu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
x- Fondatrice Kawai ! <3 -x


avatar

Yuuki Seijaku
Féminin
Nombre de messages : 366
Localisation : ZzzZzz Entrain de dormir X3
Points : 3864
Date d'inscription : 26/10/2007

Niveau
Niveau en R: Maître
Niveau en G: Designeuse
Niveau en F: Créatrice

MessageSujet: Yuuta Sagasu   Mer 21 Déc - 18:30

Identité

Nom: Sagasu
Prénom: Yuuta
Age: 15 ans
Race: Humain
Date de naissance: 2 octobre 3035
Sexe: Masculin
Orientation Sexuelle: Inconnu
Groupe Sanguin: B -
Profession: Vagabond qui se débarasse de tous les Red Eden qu'il trouve.
Origine: Tokyo

Profil Combat

Arme(s) Un simple pistolet, deux couteaux et un briquet.
Pouvoir(s): /


Biographie:

Description psychologiques: La description psychologique de Yuuta va être très ardue à écrire... Pourquoi ? Parce qu'il est un mélange de tout, et qu'il l'affirme lui même. Il ne fait partie d'aucune extrémité du surexcité au froid, n'est pas entièrement calme, et n'est pas vraiment sadique au teigneux. Décrivons le alors, vu que tel est la question que l'on nous pose.

La première question est ? Qu'elle est son attitude principale ? ?, j'hésite franchement à la réponse, alors abordons le caractère que le jeune garçon à toujours depuis voilà deux ans maintenant. Il est calme, peut-être, mais ne l'est pas entièrement, vu qu'il est assez impulsif sur les bords. On le provoque, il réagit rapidement. Et peut également changer de réaction au quart de tour. Sur-protecteur, même avec les inconnus, ou tout du moins les gens qu'il considère comme quelqu'un qu'on peut aimer et aider, il n'hésite pas à faire mal mais ne tue que rarement. Il blesse violemment, donne une leçon de morale et le combat est fini. Yuuta est donc amical, un brin naïf. Pourtant, il est très perspicace, et sait reconnaître les bonnes personnes parmis les mauvaises, rien qu'au regard. Il est parfois assez autoritaire, même avec son coeur d'or. Et sait se faire comprendre, et faire régner la discipline et l'ordre.

Yuuta est très organisé, mais seulement dans ses tâches et dans son emploi du temps. Sinon, lorsqu'il range quelque chose, il le bâcle et cela laisse un tel fouillis, qu'on ne comprend vraiment pas son état d'esprit. Il est surtout tête en l'air, et oublie souvent les objets qu'il doit parfois apporter. Sauf ses armes qu'il garde toujours sur lui au cas où. Il n'est pas très bavard, mais ne parle pas non plus du tout. Il parle quand il le faut, et le fait correctement. Yuuta est très honnête, et garde sa tête droite. Il lui arrive peut-être de partir la tête baissée, mais la relève très rapidement. Son courage est des plus honorables, vu qu'il serait capable de sacrifier sa vie à n'importe quel moment. Malgré tout, il reste quelqu'un de très optimiste et qui croit en la vie, et qui la vit justement très fort.

Il est très sérieux, et fait très souvent les choses bien, quand il les fait. Il est dévoué aux pauvres, et n'hésite pas à risquer sa vie en face des vampires, pour sauver les humains de la drogue qu'il appelle ? Poison ?. Il sait faire un choix et ne met pas longtemps à choisir même aux questions les plus durs. Yuuta est plutôt intelligent, mais surtout au niveau du côté rusé, parce que sinon, il ne sait pas très bien lire ni écrire. Mais il sait surtout compter. Ce n'est pas une brute sans c?ur, et il lui arrive même d'épargner des vampires, qu'il pourtant déteste. Yuuta n'est pas vraiment du genre à se laisser faire et dans ce côté là à un sale caractère, vu qu'il est capable d'hurler, et de parler méchamment ou voire même d'envoyer des regards presque meurtriers à ses adversaires. Il lui arrive parfois d'être assez flemmard, et il n'aime pas se réveiller le matin, préférant profiter de son seul trésor qui est son oreiller.

Yuuta est assez gourmand, même s'il est plutôt difficile niveau nourriture. Quand il mange, et qu'il peux vraiment manger beaucoup, il n'hésite pas même s'il pense tout de même à se méfier, et tel un chien, il sent alors tout ce qui peux être nuisible pour lui, comme par exemple le Red Eden (j'espère que sa à une odeur) dont l'odeur le répugne. En réalité, Yuuta est particulièrement sensible, même s'il ne le montre pas. Il n'offre pas si facilement sa confiance complète aux gens qui pour lui paraissent mauvais. Il lui arrive souvent d'enquêter sur ses personnes avant de s'entendre avec. Pourtant il est très gentil, quand il le veux bien.

Il repense assez souvent à son passé, et cela peut le rendre assez étrange, neutre, indifférent, sans sentiments, comme s'il était en transe, ou bien, il peut se mettre à pleurer sans pouvoir se retenir voire quasiment sans s'en rendre compte.

Description Physique: Commençons par le début du commencement. Et cessons ces pléonasmes inutiles. Non je ne dirais pas d'aller regarder mon avatar, parce que celui ci ment, vu que j'ai dégradé les couleurs. Donc, voici la description physique de Yuuta. L'avis des gens, nous permettra de faire une introduction. D'après eux, il est très mignon, bien qu'un peu petit et maigrelet, et on à envie de lui tirer les joues, ou de se noyer dans ses yeux. Certains le trouve gamin, et pensent qu'il ne fait pas du tout son âge, et d'autre trouve surtout qu'il à une bonne bouille, et une tête d'ange surtout.

Maintenant parlons technique. La première chose à remarquer chez Yuuta est son regard. Il est très doux, exprimant toutes sortes d'émotions en même temps. Entre la joie et la mélancolie mélangé avec de la colère parfois, et surtout de la gentillesse. Personne n'arrive vraiment à définir son regard, tant celui ci est étrange. Vu que nous parlons de son regard, parlons de la couleur de celui ci. Un bleu océan, avec une petite teinte de noir. Même si la teinte de noir est vraiment faible, on l'aperçoit quand même et cela fait comme une tâche au tableau, mais que l'on arrive à apprécier. La tâche est plus grosse au niveau de l'oeil gauche que sur l'autre oeil. D'ailleurs, cela nous permet alors de définir son oeil directeur, qui est donc celui de gauche. Passez lui un arc, il tira avec l'oeil gauche ouvert. Ce qu'il y a autour des yeux, ce sont les sourcils. Les siens sont très fins, et biens formés. Il à souvent quelques cernes qui pourtant ne lui abime pas tant que sa le visage... Ces yeux sont moyennement bridés, et cela ne se remarque pas tellement.

Passons au reste du visage maintenant... Yuuta à un visage assez triangulaire, ou tout du moins vers le menton. Il est doux, assez pâle comme beaucoup d'asiatiques. Comme je l'ai dit plus haut, certaines personnes aimeraient tirés ses joues, car celles ci, sont peu épaisses, et pourtant il à des bonnes joues, toujours assez rouges. Ses oreilles sont comme toutes oreilles, sauf qu'elles sont un peu plus petites, mais qu'il entend tout aussi bien. Elles ne sont pas pliées, déformées, et ne ressemblent pas aux oreilles des éléphants. On ne les voit que très rarement car il se les cache toujours par des mèches. Il à un nez très fin et petit, quelconque malgré tout, et ses narines sont un tout petit peu plus développé que celle des autres humains, mais juste assez pour lui donner un tout minuscule handicap également au niveau du goût, parce que un humain à des sens équitables. Mais il n'a pas non plus le super odorat d'un chien. Sa bouche, ses lèvres, sont très belles. Peut-être pas sensuelles, ou parfaites, ou qui donne envie de l'embrasser...Non, des lèvres normales, qui affiche toujours un petit sourire. Sa voix est douce, apaisante et n'est pas aussi grave qu'on peut le penser. Il n'a pas non plus la voix aiguë comme une fille.

Puis passons aux cheveux... Que dire d'eux ? Ils sont assez souvent en pétards, sa on peut en être sûrs. Mais Yuuta ne possède pas de brosse. Ou tout du moins, il à un petit peigne qui ne lui sert pas à grand chose. Alors ils sont assez en pétards et son éparpillés partout. Malgré tout cela lui fait une coupe de sapin. Des branches qui rebiquent, par ci, par là... Qui parfois ont des épines, sa pique... Et cela nous donne envie de lui tirer les cheveux. Ils sont assez courts par devant, mais par derrière ils finissent quand même jusqu'à la fin du cou. Comme Yuuta ne souhaite pas se les avoir sur le front, ou dans les yeux, il met un bandeau le plus souvent violet et troué par derrière, pour éviter d'avoir des mèches embêtantes. Ils sont d'une couleur brune, ou prune plutôt... Un mélange de noir, de bleu et de marron, qui donne une espèce de couleur violet foncé, marron, brun... Cela dépent de la saison. Mais le plus souvent ils sont tout de même marrons foncés.

Dans tout ça, Yuuta à un complexe. Sa taille. Il est extrêmement petit. Certaines personnes se moquent de lui à cause de sa, d'autres trouvent sa adorable. Mais le pauvre petit garçon, lui, aimerait bien grandir avant la fin de sa croissance, et espère vraiment que cela arrive bientôt, car du haut de ses un mètre cinquante cinq, il ne voit pas grand chose et est obligé de monté sur une chaise pour mieux voir... Yuuta est assez maigrelet, même s'il adore manger, mais son poids s'accorde toujours avec sa taille, et je ne saurais vous le donner. Ses mains sont fines et petites, ses jambes sont bien faites, et il peut courir très vite grâce à celles ci. Il est gaucher.

Histoire: Le Japon, Tokyo, son grand, vaste et pauvre bidonville.... Des pauvres par ci par là, qui se lamentent, qui tentent de vivre du mieux qu'il peuvent dans leur maisons en bout de fer et autres matériaux qui peuvent être dangereux... Les gens ont froids, n'ont quasiment rien à mangé, et se détestent mutuellement. Certains se rapprochent et tentent de résister au malheurs... D'autres envient les riches, et souhaitent leur voler des sous... Et puis il y a les assassins, les brigands, les violeurs, les gens infâmes en résumé. Toutes sortes de personnes qui n'ont qu'un seul point commun quasiment... Ils sont tous pauvres. Dans tous ces gens, il n'y en a que deux qui peuvent nous intéresser pour l'instant... Arisa Shinyuu et Satoru Sagasu. La première, est une jeune femme de 20 ans, qui vit peut-être pauvrement, mais qui n'a pas l'air de s'en plaindre, et qui se débrouille du mieux qu'elle peut pour s'occuper de la maison. Ou plutôt du délabrement où elle vit avec son père, vieux comme le monde. Gentille, aimable et serviable, elle ignore encore qu'elle sera la future mère de Yuuta.... Le deuxième, est un jeune homme de 18 ans, arrogant, triste néanmoins, qui passe son temps à fouiller les poubelles pour manger, vivant seul par terre, et se débrouillant toujours pour trouver ce qu'il lui faut, ainsi surnommé ? le chercheur de trésors ? par ses amis, même s'il en à très peu.

Et puis un jour, ses deux personnes sont partis chacune de leur côtés. Arisa, s'en est allé vers les poubelles, comme d'habitude, pour nourrir son père, et elle par conséquent, et Satoru est parti également en direction des poubelles pour chercher de quoi se nourrir lui et seulement lui. C'est sûrement ici que leurs regards ce sont croisés pour la première fois de leur vie. Alors qu'elle, cherchait de la bonne nourriture pour son père, lui recherchait n'importe quoi, et soudainement... Ils se retrouvèrent par terre, riant comme deux fous par leur chutes. Les bidonvilles étaient joyeux, quelques fois. Se retournant chacun l'un vers l'autre, ils s'observèrent. Je ne saurais décrire l'émotion qu'ils eurent put ressentir à ce moment là, mais dès que l'un aperçu l'autre, ce fut le coup de foudre immédiatement, sûrement... Comme un coup d'éclair qui tombe fatalement sur la Terre. Ils tombèrent amoureux dès le premier instant. Mais ne le savaient pas encore. Arisa demanda conseil à Satoru, qui étrangement et timidement lui donna à manger pour son père et elle, puis ils se quittèrent, mais sûrement pas pour très longtemps, sinon notre histoire n'aurait jamais lieu.

Quelques jours plus tard, le père d'Arisa tombe gravement malade, sûrement une maladie provoquer par le froid du rude hiver qui se déroule. La jeune femme se retrouve sans famille, et n'a plus personne à qui parler et sur qui compter. Elle qui connaissait juste son père, et les poubelles ou elle trouvait toujours l'idéal, comme si elle était dotée d'une chance extraordinaire.... Comment allait-elle faire à présent ? Alors qu'elle s'inquiétait sur son sort, qu'elle se lamentait, dans l'espèce de maison délabré, en rouilles et qui partait en ruines, ou elle avait enterré son père dessous, Arisa repensa à ce beau jeune homme qui lui avait si bien conseillé de la bonne nourriture, et qui avait l'air de s'y connaître tellement....Si seulement elle pouvait le retrouver, pour qu'il l'aide... Peut-être la trouvait-il stupide, qui sait ? Ainsi, Arisa alla aux ordures, et attendit l'apparition de son prince charmant, de deux ans plus jeune qu'elle.

Et il vint, non pas sur son beau cheval blanc, portant sa jolie couronne, et tout le rituel fantastique des contes habituels, mais avec son éternel habit, médiocre, troué, puant... Sauf que l'amour rend aveugle, et que la jeune femme ne s'en rendit pas compte et s'approcha de lui, pour lui demander de l'aide. Au départ, Satoru fut étonné, mais après avoir écouté la jeune femme, il comprit, et lui fit un sourire qui voulait tout dire. Le genre de sourire qui signifiait l'acceptation, l'amour... Un sourire qui n'était plus arrivé sur ses lèvres depuis tant d'années... Alors, ils décidèrent de vivre ensembles pour s'occuper à eux deux de leur nourriture... Bien sûr, ceci entraina cela qui enchaîna avec ceci et qui se termina par Arisa enceinte d'un bébé né de l'union de l'amour entre elle et Satoru... Les conditions d'une femme enceinte était dur dans les bidonvilles, mais ils allaient bien finir par se débrouiller, avec la gentillesse et l'intelligence de la jeune femme et la chance, le sens de la recherche et la persévérance de Satoru... Et ils finirent par réussir à vivre comme ça, pendant neuf mois, en attendant la naissance de l'enfant. Satoru avait trouvé son vrai trésor, la famille.

Ainsi, Arisa donne naissance à un enfant, qu'elle à toujours attendu. Mais l'accouchement se passe très mal. Pourquoi ? Tout simplement pour la simple et bonne raison que le jeune femme vit dans les bidonvilles, c'est aussi simple que sa. Son mari à beau tenté de calmer la situation, alors qu'elle s'aggrave, il réussit à sortir le bébé, couper le cordon ombilical, mais c'est trop tard, il n'a pas put sauver sa femme, qui dans l'accouchement à périt lentement. Satoru regarde le cadavre de sa femme, puis le nouveau né qui pleure. Que faire dans ces cas là ? L'homme se dit de ne pas perdre espoir, de prendre soin de l'enfant, mais il a perdu sa femme, et sa il ne peut le supporter. Pendant trois jours, il nourrit uniquement son enfant, et finit par l'appeler Ushinau, même si ses traits sont pâles, et qu'il n'a pas l'air en pleine forme... Les gens du bidonville le remarque et malgré tout, certains tentent de lui remonter le moral. Mais comment rendre le sourire à quelqu'un qui à perdu la chose qui lui est la plus précieuse ? Hanté par Arisa, le jeune homme se promène dans les ordures, vagabondant... Et alors qu'il était sur le point d'abandonner son enfant...

Il percuta quelqu'un. Comme un an ou deux ? Auparavant... Comme si Dieu lui envoyait un ange pour le sauver de cette dépression qui aurait put le perdre entièrement... Cet ange est blonde, et n'a pas l'air japonaise, elle à un petit accent américain, des yeux verts et sourit très souvent. Elle ne porte pas une grande robe blanche, mais juste un jean que seuls les riches peuvent porter, un tee-shirt marron, et sent bon la rose. Satoru hallucine, est-il mort ? Quelque chose lui dit qu'il ne l'est pas, car il ressent ce même picotement dans le coeur, qu'il avait ressenti en rencontrant, ou plutôt en voyant Arisa... Avait-il un coeur d'artichaut ? Etait-ce le fait qu'il déprimait, qui rendait son coeur facilement amoureux ? A cet instant précis, l'homme ignorait totalement ce qui venait de se passer. Cette voix chaude et douce, comme son ancienne femme, qui prit lentement le bébé dans ses bras. L'ange descendu du ciel... C'était elle.

Cet ange, aux ailes invisibles, se nomme apparemment Erika Hiromeshi, sa mère japonaise est venue habiter dans son pays natal lorsque son père américain à commencé à devenir subitement violent. Elle à toujours vécue dans un endroit riche, ce qui est donc très rare et vit très heureuse depuis la mort de sa mère, assassiné par des cambrioleurs qui n'ont rien réussit à voler à cause de l'alarme... Son ange à lui, est gentille, douce, maladroite et trop franche pour être vraie. Elle parle un peu japonais, mais confond souvent avec l'anglais, et rit souvent pour un rien. Elle dit à Satoru que sa femme est sûrement morte pour protéger Ushinau de plus près.... Erika devient la nouvelle maman du futur grand frère.... Et la future maman de Yuuta... Mais sa elle ne le sait toujours pas, bien évidemment. Son enfant adoptif grandit, sous les yeux du père biologique et elle, à force de prouver qu'elle aime son mari, devient enceinte...

Elle rit, à des envies bizarres, s'amuse beaucoup, parle à son enfant, tente de lui trouver un nom, rêve d'une petite fille. L'ange devient de plus en plus beau, et illumine toute sa grande maison. Satoru est heureux, sourit...Ushinau rit, et à hâte de voir son petit frère pour lui chanter des chansons et lui raconter sa vie, même s'il ne sait pas vraiment bien parler. Mélangeant ses pinceaux à chaque phrases.... La famille Sagasu est enfin heureuse, du côté d'Erika et du côté de Satoru... Yuuta commençe à prendre de la place, mais sa personne ne le remarque, parce que le bonheur dure, et que c'est merveilleux...

Pendant ce temps, les bidonvilles sont toujours aussi pauvres en cet an 3035... L'été est rude, la canicule est chaude... Plusieurs miliers de personnes meurent ou naissent chaque jour.... Et Octobre arrive très lentement... Pour laisser place à Yuuta.

Neuf mois, c'est long, et on finit par se poser pleins de questions. Comme quoi ? Satoru s'en pose une depuis 7 mois... A quoi ressemble l'enfant d'un ange ? A-t-il des ailes ? Ce même sourire si parfait ? Nait-il avec une auréole ? Est-il blond ? Aura-t-il cet air si innocent ? Volera-t-il dans le ciel ? Sauvera-t-il le Japon ? Tant de questions qui s'accumulent... Oui...Tant qu'il finit par croire que son enfant est le messie. L'amour rend aveugle, mais peut parfois rendre fou aussi... Alors Satoru demande à son fils, de bien s'occuper de son petit frère, ou de sa petite soeur. De l'éduquer comme un ange, de lui apprendre à être gentil, serviable, parfait, aimable... Ushinau du haut de ses deux ans ne comprend pas trop ce que veux dire son père, mais promet, encore et encore.... Sûrement sans se douter de la suite...

Le mois d'octobre arrive. Cela fait neuf mois, et Erika pousse un hurlement. Ce même hurlement qu'Arisa avait poussé quelques années auparavant. Le père ne s'inquiète pas, il y a le médecin cette fois ci. Et celui s'occupe de l'enfant qui va naître, du ? messie ? d'après Satoru... Le docteur refait presque les même gestes que le père de Yuuta, et l'enfant nait. Des beaux yeux bleus, bleus avec des tâches noirs plutôt ? Mélange... Sourire, rire, l'ange à donné naissance à un autre ange, sûrement....

Meurtre. Ce mot, comportant juste quelques lettres qui suffisent à bouleversé le monde. Qu'est ce qu'un meurtre ? C'est lorsqu'une personne tue une autre personne... C'est l'un des pires actes qui puissent exister en ce monde, et cela peut devenir un lourd fardeau. C'est rempli de sang, ou alors sa brûle... C'est empoisonné ou bien congelé... C'est caché, ou bien repérable. Le meurtre est un art criminel. Et puis dans cette société du crime de l'assassinat, il y a des tueurs à gages, qui prennent plaisir à retirer l'âme d'une personne... A mettre fin à sa vie. Pour Tokyo, c'est souvent des riches qui demandent à des pauvres tueurs à gages qui recherchent de l'argent, d'assassiner leur concurrent. Mais pourquoi cela devait-il tomber sur la famille Sagasu ? Peut-être était ce parce que le Diable voulait vaincre le soi-disant ange et le soi-disant messie de cette famille ? Ou peut-être, était ce juste la vérité, idiote, d'un concurrent malfamé qui en avait marre du bonheur de cette famille.

L'erreur est humaine, peut-être dangereuse, sauveteuse, ou bien inhumaine justement.... Le tueur à gages devait s'occuper de la famille complète, mais comme il avait un coeur, erreur de sa part, il réussit peut-être à tuer les parents, d'une manière totalement ignoble, en leur tranchant la tête, il ne put pas tuer les enfants... Ushinau vut entièrement le spectacle, et finir même par vomir. Yuuta qui était dans ses jambes, ne comprit rien, il n'avait que trois ans, pourtant, il se mit à pleurer. S'approchant de ses deux parents, ou tout du moins de leur tête, il leur parla.

 Papa, maman.... Pourquoi vous êtes par terre ? Pourquoi vous ne répondez plus ? Pourquoi vous êtes tout blanc....?

Pleurant, ne comprenant pas, innocent d'un enfant, son grand frère finit par lui fermer les yeux, et regarda le tueur à gages s'en aller en courant, lâche qu'il était. La famille Sagasu, qui vivait heureuse, se retrouvait ruinée, et les enfants dans la rue, abandonnés à eux même.... Ushinau n'a que cinq ans, et doit s'occuper de son petit frère qui est si petit, si maigrelet... Il fait de son mieux, tentant d'user les dons de son père... Et réussit.

Les années passent, une, deux, puis trois, voire quatre... Ushinau à fait de son mieux pour s'occuper de son frère, et à cause de son jeune âge, à réussit à apprendre très vite les rudiments du métier de...Pauvre. Yuuta aide son grand frère et aussi les autres personnes, serviables tout comme sa mère... Il croit que ses parents sont partis un jour, et n'y pense plus vraiment, comme si le souvenir de cette grande flaque de sang c'était effacé de sa mémoire. Sûrement dut à un choc émotionnel trop fort. Une carapace dont il ignore l'identité, une illusion à ne pas brisée... Peut-être que si personne ne lui avait dit ? gamin où sont tes parents ? oui, si le petit garçon ne s'était pas promené sans son frère, et qu'il n'avait pas été abordé par un petit vieillard, il ne se serait jamais rappelé de cet horrible souvenir...

Mais c'était trop tard. Le vieillard n'avait pourtant pas voulu faire de mal, il était même totalement innocent, il voulait juste aider ce petit garçon qui n'a que septs ans à retrouvé son chemin. Pourquoi a t-il fallu que cela ramène si soudainement tout les souvenirs scellés de Yuuta ? Nul ne le sait. Tout ce que nous pouvons savoir, c'est que tout lui est revenu. L'énorme flaque de sang, ses paroles, et tout le reste... Tous les souvenirs bloqués.... A cause de juste cinq mots, voire un peu plus, le pauvre petit garçon se souvint de tout, et n'hésita pas à poser la question à son grand frère qu'il aime.

 Ushinau, où sont papa et maman ?

Le grand frère réagit bien sûr très mal, ne sachant que répondre. Dire la vérité serait provoquer peut-être quelque chose chez son petit frère, ce qu'il ne veux pas. Mais ne rien lui dire peut peut-être aussi être une mauvaise solution. Et c'est sûrement là que Yuuta à fait une grave erreur en posant cette question. Mais c'est un enfant, et un enfant c'est naïf et sa pose pleins de questions ! Sauf qu'à cause de ça, son frère tombe dans une dépression.

La nourriture se fait ainsi de plus en plus faible, Ushinau change quasiment tout le temps d'endroits ou habiter, et délaisse de plus en plus son petit frère. Il ne tient pas sa promesse d'antan, il finit même doucement par maudir son petit frère, qui lui était soi-disant le messie, alors que le pauvre grand frère n'était rien qu'un serviteur... Et la drogue arrive. L'apaisement total, d'après l'aïné... Yuuta ne comprend toujours pas, pleure souvent, finit par se débrouiller, et attend toujours une réponse à sa question. Réponse, qu'il n'aura que bien plus tard, au mauvais moment....

A dix ans, Yuuta tente d'arrêter son frère de soit par un moment se droguer, soit de manger beaucoup, soit de fumer... Mais à chaque période il échoue, et Ushinau s'enfonçe de plus en plus dans la débauche. Délaissant toujours et encore un pauvre petit garçon qui ne sait même pas lire deux mots l'un à côté de l'autre sans faire au moins une erreur, qui sait à peine écrire le début de son prénom, et qui sait juste compter jusqu'à vingts... Obligé de se nourrir tout seul, il apprend la misère, et tente vainement de se débrouiller, en essayant à côté, de sortir son grand frère qu'il aime de cette vie misérable. Il n'a toujours pas la réponse à la question qui à tout provoqué, mais sait que celle ci est la coupable du déclenchement de l'état de son frère, et s'en veux.

Deux ans avant le monde actuel, alors que Yuuta réussit presque à changer son frère, il apprend l'existence de créatures non-humaines, se baladant à présent à Tokyo, et de l'apparition d'une nouvelle drogue, un nouveau jouet, un nouvel apaisement, soi-disant... Il tente de tout faire pour que son frère n'en mange pas, pour qu'il ne replonge pas encore dans cette drogue qu'il maudit, qu'il à envie d'abattre... Croyant réussir, il en profite pour chercher un festin de roi dans les poubelles et réussit à trouver de la bonne nourriture... Mais alors qu'il rentre chez lui, heureux d'avoir après toutes ses années réussit à changer son frère, il lâche sa nourriture, et la réponse à cette question qu'il se pose toujours depuis tant d'années, vient finalement. Pas tout de suite, mais presque immédiatement... Un petit pressentiment du commencement à cette solution de cette équation irrésolue.... Une conclusion que finalement, il n'aurait jamais voulu connaître....

Une de ses créatures, car s'en est une il en est sûre, nouvelles qui viennent d'apparaître, sourit face à son frère qui n'a plus du tout l'air lui même, déjà avant il n'était pas vraiment normal, déjà avant il n'avait pas un bon regard... Mais maintenant c'est pire, et le jeune garçon ne comprend pas tout de suite l'état de son frère. Il tremble, et le sens. Il tremble de tristesse, ou peut-être de rage ? La créature qu'il finira d'ailleurs par détester, se retourne vers lui et le fixe, puis sourit à la vue du soi-disant messie qui n'en sera certainement jamais un... La réponse arrive de plein fouet. Comme si cet être non humain ressemblant pourtant tellement à ceux ci, connaissait déjà toutes les pensées de Yuuta, tout son passé, comme s'il connaissait tout de lui...

 Tes parents ont été assassinés. Ils ne reviendront jamais.

Se retournant vers Ushinau et le fixant, comme s'il était fier de lui, il attend quelque chose. Comme s'il voulait qu'à cause de cette révélation, Yuuta est les même yeux que son frère... Qu'il ressente la même chose, la preuve est qu'il tend la drogue. Rouge. Il en apprendra le nom plus tard, et le retiendra très rapidement, mais pour l'instant, le seul mot qui vint en tête pour désigner cette objet, ne fut que ?Pourriture ? et rien d'autres. Le jeune garçon de 13 ans avait fait tant d'efforts pour changer son frère, y était presque, et même avait touché au but... Mais à présent, tout était ruiné, et enfoncé entièrement dans la Terre. Retombé en poussière... Au lieu de s'occuper de son frère, sans rien comprendre, Yuuta court et sort de la petite maison, qui n'est en réalité un assemblage de tôles et de débris.... Et se promet de détruire toutes ses ?pourritures ? et les créatures qui vont avec.

Nous voilà deux ans après. Monde actuel. Yuuta Sagasu à 15 ans. C'est un jeune adolescent, pauvre, qui pourtant n'a pas l'air de s'en préoccuper. N'a jamais plongé dans la drogue, est peut-être un assassin, sait voler et détruit tout les Red Eden qu'il rencontre. Les vampires avec. Joyeux, surexcité, il est gentil et serviable, son coeur est rapide à briser, mais il sait tenir. Beaucoup de gens l'apprécient, beaucoup de gens rêvent de de venir comme lui. Il s'est renforcé et est devenu ce qu'il est. Un chasseur de Red Eden en premier, les vampires passent après.

Préférence:

Met préféré: Les râmens.
Met détesté: Les tomates, le chocolat, la vanille
Couleur favorite: Le violet empoisonné et moisi.
Animal préféré: L'oiseau

Ce qu'il/elle aime en général:
Ce qu'il/elle n'aime pas en général: Les Red Eden et les vampires.

Autre

Code de présentation: Abel est la clef !
Comment avez vous connue ce Forum ?: Excellente question =3
Commentaire ?: /
Autre: /


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-r-g-f.simpleboard.net
 
Yuuta Sagasu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Début :: Présentation de mes personnages-
Sauter vers: