AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 James Deep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
x- Fondatrice Kawai ! <3 -x


avatar

Yuuki Seijaku
Féminin
Nombre de messages : 366
Localisation : ZzzZzz Entrain de dormir X3
Points : 3864
Date d'inscription : 26/10/2007

Niveau
Niveau en R: Maître
Niveau en G: Designeuse
Niveau en F: Créatrice

MessageSujet: James Deep   Mer 21 Déc - 18:46

- OFFICIAL REGISTER OF LONDON -


    Civilités
    ...




      Deep James


      — Age : 13 ans, né un 9 septembre 1879.
      — Nationalité : Purement anglais, bien qu’il aie quelques origines françaises et russes, mais trop lointaine pour être citées, et nous parlons là de sa nationalité.
      — Particularité :A la capacité de trouver tout ce qu’il cherche, et de le retenir.
      — Groupe : Londonien
      — Statut Familial : Un tel enfant ne peut être que célibataire voyons.
      — Profession : Informateur et accessoirement voleur des rues, et ça, il faut avouer qu’il n’aime pas.


      About You
      ...



      VOTRE CARACTERE
      On croit toujours qu’un enfant c’est juste innocent, ça joue à des jouets qu’on lui donne ça reste dans son coin, dans son monde imaginaire, sans bouger. On pense que les morveux ça ne comprend rien, à part les mots manger, jouer, papa, maman. Alors, finalement, on ne fait jamais bien attention à tout ce que ces petites choses ne dépassant même pas les un mètre cinquante, puissent raconter. Seulement, il y a des enfants, qui se battent pour vivre, pour manger, qui se cachent pour ne pas se faire attraper, des marmots dont le modèle est Oliver Twist, même si sûrement ne le connaissent-ils pas en raison de leur manque de culture. Ces mioches qu’on trouve dans les Misérables, exemple Gavroche. Ces mouflets informateurs, qui se glissent partout, qui savent tout sur tout, qui peuvent tout trouver.

      James fait partie de ses gamins des rues, qui demandent des petites pièces, qui volent, qui aident toujours contre de l’argent. Des braves gosses, orphelins, sans personne pour les chouchouter, pour les laisser dans leur coin après leur avoir donné des jouets. Ce gamin n’est pas si différent des autres. Aussi malin que la plupart, il réfléchit sur ce qu’il dit, fait attention à ne rien divulguer de trop important, trouve toujours d’excellentes cachettes pour ne pas se faire attraper et sait s’y faire avec les grands adultes au regard méprisant.
      Il est vrai qu’il n’a guère peu de différences avec les autres gamins des rues. Lui, il déteste voler les gens, juste par pitié, juste parce qu’il n’aime pas ça, qu’il trouve ça, stupide. Mais pour survivre, il est parfois obligé de plonger délicatement sa main dans les vêtements d’une quelconque personne semblant avoir ne serait-ce qu’un peu d’argent, et de lui prendre son portefeuille, pour survivre.

      James est toujours jovial et sympathique, mais surtout, surtout, hyperactif. C’est une boule de nerf, qui une fois que vous l’avez lâché dans son domaine préféré – fouiner partout – il va là, puis là bas, puis ici, et enfin assez loin pour que vous ne puissiez plus le retrouver. Donc, afin de pouvoir avoir une conversation dirons nous normale avec lui, évitez les fois où il farfouille pour une information. Car c’est bel et bien sa plus grande passion. Le jeune garçon est également plutôt méfiant, et feint qu’il est timide quand on l’aborde dans la rue quand il ne connaît pas la personne. Avec les personnes qu’il n’apprécie pas, il est totalement différent, dans le genre froid et cruel. James fait très peu confiance aux gens, et préfère vivre dans ses mines d’informations plutôt qu’avoir des amis. Mais, malheureusement pour lui, il est souvent très expressif, et on peut parfois lire en lui, comme dans un livre ouvert.


      VOTRE PHYSIQUE

      Un gamin ça ne dépasse jamais les un mètre quatre vingt. Alors un enfant de treize ans, qu’est ce que ça doit être… Après vérification, découvrons que le jeune James ne fait qu’un mètre quarante neuf, donc bien la taille d’un morveux. J’oserais dire que le plus surprenant et le plus beau chez lui, ce sont ses yeux, d’une couleur bleu-gris, quasiment transparent, si profonds qu’ils vous subjuguent parfois, dû à leur beauté. Ils sont grands, ronds, comme la plupart des gamins et ont voit facilement leur pupille vu leur clarté. Son regard est concentré, jovial ou indéfinissable. Sa peau est douce, bien qu’elle soit un peu sale à cause de sa vie dans la rue, et ses cheveux sont noirs, à reflets bruns et ne dépassent pas son cou. Son nez ressemble à celui des bambins. Il a un grain de beauté à droite en bas sur la lèvre du bas. Détail très inutile, mais c’est toujours bien de pouvoir reconnaître n’importe qui de loin. Ses habits restent éternellement des vieux vêtements, des habits qu’il porte quotidiennement, n’ayant pas les moyens de les changer.


      VOS FORCES

      Sa seule force doit être celle de trouver tout ce qu’il cherche. Demandez lui de retrouver toutes les anciennes relations entourant votre femme, qu’il se mettra à fouiller dans toutes ses archives, utilisera de toute la capacité possible de sa mémoire, et interrogera pas mal de gens. Il finira par vous trouvez quelque chose, que ce soit détaillé ou pas. Il a conscience que sa mémoire, qu’elle soit photographique ou auditive, est quelque peu supérieur à celle des autres, et surtout à celle des autres enfants.
      Aussi, James étant petit, peut se faufiler partout, et connaît Londres comme sa poche.


      VOS FAIBLESSES
      Etrangement, sa faiblesse touche sa peur. Il ne s’approche jamais trop de la tamise, parce qu’il à peur de se noyer. Cela le hante même dans ses pires cauchemars. Il est aussi allergique à quelques insectes, bien qu’une piqûre de guêpe n’ira pas jusqu’à le tuer. Et, étant trop chétif, et si peu intéressé par ça il ne sait pas se battre, ni se débattre. Ou tout du moins, il n’y parvient pas.




      Your Story
      ...


      - Bonjour petit, saurais-tu quelque chose sur Lady Windather ?
      - Non pas du tout, mais je vais essayez de vous trouvez ça !

      Et voilà que l’enfant est parti dans ses dossiers, farfouillant de ci de là, cherchant même dans ses souvenirs, oubliant tout ce qui le concerne, de sa naissance jusqu’à le pourquoi est-il devenu comme ça. De toute manière, son passé l’importe peu, il préfère savoir celui des autres, c’est mille fois, non même cent mille fois plus intéressant que de savoir qu’il est né dans un hôpital de Londres, qu’il tombait une pluie de fin d’été, que sa mère a hurlé bien évidemment, que son père priait pour que ça ne la tue pas, comme de nombreuses femmes à cette pauvre époque où les natalités amenaient la mortalité des génitrices. C’était si peu important de savoir qu’il avait failli mourir lui-même à la naissance, mais que sa mère avait survécu, qu’on avait fait très peu de choses pour qu’il survive, après tout, un enfant de plus ou de moins, ça n’allait pas changer grand-chose, mais qu’au final, il avait survécu. Si peu utile de retenir qu’il avait un frère et une sœur ainée, tous les deux morts quelques années plus tard, qu’à présent il ne lui restait qu’une petite sœur adorable, qu’il n’avait plus vue depuis quelques années. James préférait tellement plus rechercher des informations demandé par des clients qui lui donneront de l’argent, qui savent que même un petit enfant peut être aussi rusé qu’un vieux renard. Ils sont rares, mais ils existent.

      - Alors…Lady Windather… Il me semble qu’elle aime s’adonner à des jeux d’argents… Quelqu’un m’a dit l’avoir vu papillonner autour d’un homme d’une cinquantaine d’années, blond, ou roux…
      - Saurais-tu le nommer ?

      James cherche dans ses papiers, il vit tout seul dans une petite cachette dont les mauvaises personnes qui pourrait le nuire ignorent l’existence. Et dire qu’avant quand il était petit, quand il venait de naître, quand il n’avait pas atteint la dizaine d’années, il habitait à une petite maison, simple, avec ses parents et sa grande sœur, son frère étant déjà mort, et qu’elle, elle n’allait pas tarder. Son paternel, adorait lire, et la maison était un fouillis de livres, journaux, encyclopédies, dictionnaires, que le petit bambin qu’il était, s’amusait à transformer en planches de construction, ce qui lui valu de nombreuses séquelles lors de chute de bouquins. Quand il eut enfin l’âge d’apprendre au moins les bases de la lecture, ce fut sa mère, maitresse d’école, qui lui enseigna tout ce qu’il fallait savoir, et James en était tout émoustillé qu’il puisse y avoir autant de choses dans un seul gros parallélépipède rectangle. Dévorant tous les livres de son papa, à un âge où un enfant se passionne plus pour aller jouer avec ses petits copains/copines. L’enfant lu ainsi de nombreux classiques anglais, français, quelques encyclopédies, et à la surprise de ses géniteurs, les retenaient tous avec une étonnante facilité. « C’est un don » s’exclamait son père. La grande sœur fut un peu mise de côté, et était bien évidemment un peu jalouse de cet enfant trop intelligent, qui pourtant n’arrivait et n’arrivera jamais à faire quelque chose de manuel, ou de « masculin » comme la boxe, ou un quelconque art martial. James préfère les papiers, d’ailleurs il vient d’en trouver un assez intéressant pour son demandeur. L’étudiant en quelques secondes, il finit par donner sa réponse :

      - Je crois que cet homme est monsieur Hander, ou bien monsieur Flyings… Mais ça ne peut pas être monsieur Owen, il est bien trop misanthrope…

      Le client est surpris, comment un enfant pareil peut-il parler ainsi, utilisant des mots des plus compliqués ? Lisez des livres, monsieur, des livres. C’est ce qu’il avait répliqué gentiment à sa sœur lorsqu’elle était malade et qu’elle lui avait posé la question : « Comment tu sais tout ça ? ». Le médecin avait annoncé qu’elle allait bientôt perdre la vie, et son frère, malgré sa bibliophilie aigue, avait décidé de prendre soin d’elle le plus qu’il pouvait. Mais il ne pu rien faire, et Hann rendu l’âme alors qu’il n’avait que huit ans, qu’il avait déjà lu Austen, Poe, Homère et quelques livres prêtés par les amis de son père, médecin. Mais la médecine ne l’intéressait que très peu, il trouvait cela bien trop compliqué et changeant à son goût, et en plus, ça n’avait pas sauvé sa si précieuse sœur.
      Ses parents durent vouloir un autre enfant, pour ne pas se sentir seuls, car un an plus tard, venait au monde la petite Lucy. Toute mignonne, et paraissant si gentille, que le père et la mère espérèrent qu’elle survive, tout comme James qui ce jour là s’adonnait à apprendre les prénoms des amis de son père… D’ailleurs, pour en revenir à son client, il se souvient avoir entendu dire que monsieur Hander était ailleurs ce jour là, donc logiquement ça ne pouvait être que monsieur Flyings.

      - Après quelques réflexions, je viens de me souvenir que ça ne peut être que monsieur Flyings. Besoin d’autres informations ?
      - Oui, une dernière, où puis-je trouver ce monsieur Flyings ?

      Il sait, il l’a dans un papier par là… Cherchant, il ignore la photo de famille, la seule et unique qu’il possède, où on voit sa petite sœur à un an…Et après ? Ses parents eurent la bonne idée de laisser cuire quelque chose vers un objet combustible, et tout prit feu. Laissant leurs deux enfants qui se promenaient plus loin, à la rue, orphelins, alors que le pauvre petit James avait dix ans et sa sœur un. Le petit, assez débrouillard, capable de trouver tout ce qu’il veux, finit par récolter un peu d’argent, mais, voyant qu’il ne pouvait s’occuper de sa petite sœur en même temps que lui-même, il dû la laisser en face d’une église, où il passe très souvent, pour fouiner, voir ce qu’elle devient. James prit un stylo, baissa cette photo quand il l’a vu, et nota l’adresse.

      - Vous pourrez le trouver à cette adresse !

      Donnant ce simple bout de papier, avec son écriture de gamin, maladroite et pourtant si droite, c’est dans un sourire qu’il voit son client partir, après que celui-ci lui ait donné quelques pièces, de quoi s’acheter au moins un pain, ou quelque chose comme ça. Au pire, il verra.




      Behind The Screen ?
      ...


      — On your avatar:Que je retrouve, j’ai cherché et recherché et refarfouillé, alors si j’oublie son nom…Asa Butterflied
      — Pseudo:Yuuki Gokû
      — Double compte ? Oui [] Non [X]
      — Comment avez vous connu notre forum ?:En tapant « Sherlock Holmes RPG » sur Google.
      — Avez-vous lu notre règlement ?Attends, si je l’avais pas lu, comment j’aurais pu savoir qu’on avait pas le droit au slash ?
      The world’s most brillant mind



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-r-g-f.simpleboard.net
 
James Deep
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Clemens - Les Bannis et les Proscrits.
» Forum James Bond (recrutement de modérateur)
» Problème Deep Freeze
» Logiciels de 3D comme Body Paint 3D ou Deep Paint 3D... ?
» James Dolphyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Début :: Présentation de mes personnages-
Sauter vers: